Chaumont-Gistoux : ECOLO et les finances communales

Publié le mercredi 28 novembre 2007

La politique est l’art de la gestion d’une société.
ECOLO ajoute : « L’art de gérer une société à moyen et long terme, sur un plan durable. »
Et ajoute encore : « Notre époque nous oblige à intégrer à cette vision à long terme la préoccupation climatique et les impératifs sociaux liés à la solidarité entre les personnes et les générations. »

Nous savons que la mise en place d’une réponse locale au problème climatologique et aux enjeux sociaux nécessite du temps, des moyens, et de la rigueur dans la gestion du budget de la Commune.

Or nous devons faire un triple constat : notre Commune est dans la situation financière difficile (un héritage négatif équivalent de +/- euros 1000 par habitant) ; la réforme fiscale imposée par le gouvernement fédéral entraîne des conséquences négatives sur les recettes communales ; la libéralisation du marché de l’énergie ne facilite pas la mise en place d’une politique volontariste.

Autrement dit : les moyens nous manquent, pour répondre aux défis de notre époque, et nous savons qu’une solution sérieuse doit reposer sur une gestion saine, durant de nombreuses années et largement au-delà de cette législature.

Compte tenu des circonstances, le groupe ECOLO Chaumont-Gistoux, en bon gestionnaire, assume solidairement avec le Collège la nécessité prioritaire d’un redressement des finances communales.

Comme beaucoup d’autres communes environnantes, nous devons utiliser les seuls moyens actuellement disponibles, à savoir les taux d’imposition. Et pour le dire clairement, il n’existe pas d’autre choix que d’aller vers une augmentation de l’impôt local.

Le groupe ECOLO prend ses responsabilités et participe à la mise en place d’un projet qui permettra progressivement de répondre à nos besoins essentiels.

Le groupe local d’ECOLO Chaumont-Gistoux