Des lendemains qui chantent ?

Publié le vendredi 16 novembre 2012

14 octobre 2012. Les élections communales battent leur plein. Après une matinée relativement ensoleillée, tous les candidats ont plongé dans l’attente de résultats qui devaient les soulager.
14 octobre 2012 vers 17h. Les premiers résultats tombent : 21 sièges sont à pourvoir. 11 reviennent à ARC et 6 à Villages. Nous passons de 3 à 4 sièges, renforçant ainsi notre place au sein du conseil communal.

Soyons honnêtes : ce résultat ne nous enchante pas. ARC a une majorité absolue et nous ne sommes pas en position de force pour négocier. En clair, ils n’ont pas besoin de nous. Cela dit, comme promis en campagne électorale, Luc Decorte nous propose d’emblée un siège d’échevin. Pourquoi ? Parce que la coalition a bien fonctionné. Parce que nous formions une équipe soudée et solidaire. Peut-être aussi parce qu’il reconnait notre travail, notre efficacité, notre détermination à aller au bout de nos engagements.

14 octobre 2012 - 22h
ECOLO, en assemblée générale, analyse les résultats.

16 octobre 2012.
Une AG définit les contours de notre rencontre avec ARC. Deux échevins et des attributions qui collent avec nos priorités programmatiques : finances, logement, lien social, mobilité, transition écologique.

19 octobre 2012.
Une première rencontre avec ARC est programmée. Philippe DESCAMPS, Pajka VANDER VORST, Anne-Marie MAILLEUX, Luc MERTENS (élus) et Thierry KLEIN (secrétaire de locale), présentent les balises de notre potentiel futur accord de majorité aux représentants d’ARC. Nous bloquons sur le nombre d’échevins. Forts de notre progression en sièges, nous souhaitions, au moins, conserver nos deux mandats. ARC refuse. Nous évoquons ensuite ensemble les attributions potentielles qui seraient prises en charge par ECOLO. ARC nous annonce la couleur : tout sauf les finances, l’enseignement, le CPAS. On décide de se revoir après une AG qui se tient le dimanche 21.

21 octobre 2012.
AG chez Jean-Pierre LACROIX et Anne-Marie DESMET L’AG ECOLO, à une large majorité, accepte de se poursuivre l’aventure. Nous participons pour un second mandat consécutif à l’exécutif communal. Luc MERTENS est choisi comme échevin. Il aura comme attributions l’Aménagement du Territoire, l’Urbanisme, la Mobilité, le Logement. Il propose de préserver également la participation citoyenne et l’information, fers de lance de notre manière de faire de la politique. De plus, nous sommes tous déterminés à demander, dans le cadre d’une confiance mutuelle entre les deux groupes, la place de Premier Echevin.

24 octobre 2012.
ECOLO signe son accord de majorité avec ARC. Cependant, les négociations auront été fermes jusqu’au bout. ARC refuse que nous prenions l’Information et la Participation citoyenne. En revanche, après une suspension de séance, ils acceptent nos autres demandes : Premier échevin et attributions suivantes : Aménagement du Territoire, Urbanisme, Mobilité, Logement. En outre, ECOLO aura les présidences de la CCATM, du Centre culturel et de l’ALE.

Nous quittons la réunion satisfaits. Nos attentes ont été rencontrées.
- 1 Le poste de Premier Echevin est plus qu’honorifique. Il marque une réelle coalition entre les deux groupes ARC et ECOLO. La confiance doit être de mise.

- 2 Les cinq piliers de notre programme électoral sont rencontrés. Ils figureront en bonne place dans la Déclaration de Politique Communale qui devra être élaborée dans les semaines qui viennent. Un document en ce sens est remis le soir même aux représentants du groupe ARC.

- 3 Le Centre culturel sera encore présidé par ECOLO. Avec, en toile de fond, le vif souhait d’être reconnu par la Communauté française. En outre, ECOLO pourra, de la sorte, poursuivre son implication riche, sincère et tenace envers les associations culturelles qui foisonnent dans notre commune.

- 4 La Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM) sera, elle aussi, présidée, comme entre 2006 et 2012, par un candidat ECOLO. Dans la suite logique de notre programme en matière d’Urbanisme : des réflexions sur le long terme, des stratégies payantes pour structurer notre Territoire et le Logement dans l’intérêt de tous, dans l’intérêt de notre environnement, dans l’intérêt de la préservation de nos paysages. Dans la suite logique, également, de notre volonté d’impliquer les citoyens dans les décisions communales via des commissions dont font partie des bénévoles.

9 novembre 2012.
Chez Olivier et Natacha BONNEVIE
-  Notre assemblée générale se réunit, pour une fois un vendredi, afin de faire le point sur les suites de notre accord. Rien de bien neuf… pour l’instant. Nous attendons que soit déposé le Pacte de Majorité, document officiel qui devra être remis au Secrétaire communal le 12 prochain.
-  Au cours de la soirée, nous désignons les représentants d’ECOLO qui siègeront au CPAS : Thierry KLEIN et Anne FISSE. Cette dernière devra cependant recevoir une dérogation du Conseil Régional ECOLO qui se tiendra à OLLN le 14 novembre.
-  Conseil de police : seuls des élus peuvent siéger. Philippe DESCAMPS sera notre représentant. Luc MERTENS et Pajka VANDER VORST seront suppléants.

10 novembre 2012.
Le personnel de l’Administration communale est informé de la répartition des attributions scabinales. (Composition du nouveau Collège communall). Dans la foulée, un communiqué de presse est envoyé. L’objectif était de cadrer le mieux possible avec la publication d’AMALGAME, tout début décembre.

12 novembre 2012.
Luc MERTENS et Luc DECORTE remettent le Pacte de Majorité signé PAR TOUS LES ELUS ARC ET ECOLO entre les mains du Secrétaire communal. En attendant la prestation de serment du 3 décembre, le train est lancé…

14 novembre 2012. 20h. Ottignies Louvain-la-Neuve
Conseil Régional BW et AG BW. Le gros truc qui permet à toutes les locales de se rejoindre…
Nous élisons un nouveau Secrétariat Régional constitué d’Alain TRUSSART, Sophie VANDELOISE et Audrey MARTIN. En ce qui nous concerne, la demande de dérogation relative à la présence d’Anne FISSE au Conseil de l’Action Sociale passe la rampe. Elle défend (très bien d’ailleurs) son point de vue et sa motivation ne fait pas de doute. Elle peut se relancer après déjà deux mandats. 44 oui, 1 non et 1 abstention. C’est parti !!

Luc Mertens